Présentation de l’auteur
Patrizio Avella
Patrizio Avella vit entre notre région et Rome, la capitale italienne au sein de laquelle sa famille et ses amis lui offrent un cadre d’accueil et des expériences riches de dialectes pour enrichir ses écrits. Dijonnais de naissance, Vésulien d’adoption, mais Italien et Romain dans l’âme, on retrouve dans ses écrits la passion de la gestuelle et de la Dolce vita bouillonnant dans le sang de ses souches italiennes méridionales.

Après des études universitaires de lettres à l’Università di Perugia, suivies d’un Dess d’Economie et un Master de E-Marketing à l’Université de Bourgogne, Patrizio Avella a poursuivi une carrière dynamique de cadre commercial sur Nice et surtout Rome au sein de multinationales américaines, Rank Xerox, Moore, Steinberg. Cette expérience romaine lui a permit d’approfondir ses recherches documentaires intenses sur les tragiques « années de plombs » qui endeuillèrent la péninsule durant une décennie avant de subir les années criminelles du terrorisme des Brigades Rouges.

Passionné par le cinéma néoréaliste du Maestro Fellini, l’opéra du grand Verdi, l’art baroque du Bernini et bien sûr le génie de la gastronomie traditionnelle régionale, l’auteur a débuté dans l’écriture par la poésie et les scénarii de bandes dessinées avant d’adapter ses mêmes histoires en romans élaborés. Il vient ainsi de terminer le premier tome de la trilogie ROME CRIMINELLE tout en complétant l’écriture du second volet constellé d’une pluie de deuils et une balade sanglante en Argentine mais aussi d’amours passionnés… !

D’autre part, avec l’aide d’une jeune graphiste de talent, il existe un projet de recueil de poésies qui seront accompagnées de ses propres dessins en pointillismes noir et blanc avec une typographie moderne et originale intitulée « L’écume du Songe ». Le rêve de transcrire ces poèmes en dialecte romanesco demeure dans son esprit. Un projet futur avec de jeunes talents des métiers de la psychologie concernant un nouveau roman de grand suspense est en cours d’écriture : mais cela reste un secret, chut… !!

Comme l’auteur a souhaité présenter les thèmes de ses ouvrages dans la convivialité, il a permis aux futurs lecteurs de se retrouver autour « di un vero caffè ristretto », un café littéraire gourmand accompagné d’une dégustation de produits typiques italiens. Cela a eu lieu à la Maison Millière, rue de la Chouette derrière l’église Notre-Dame en plein centre de Dijon.

Dans l’attente de vos remarques,
A prestissimo,

Patrizio